Les réservations doivent directement

  • - Meilleur prix garanti
  • - WI-FI illimité
  • - Réductions sur la location ferry et voiture
  • - Politiques d'annulation flexibles
  • - Bienvenue Kit*
* pour un séjour de 7 nuits minimum
Booking online by Hotel.BB

Territorie

CAGLIARI

Cagliari est la capitale de la Sardaigne et non pas le chef lieu de la région, l’existence du roi de Sardaigne jusqu’en 1861 est une des motivation fondamentale.

Cagliari est une ville splendide mais malheureusement pas encore assez équipée au niveau touristique. Le touriste sans indication pourra avoir des difficultés à trouver les sites les plus intéressants, c ‘est pourquoi nous recommandons un bon guide. Avec le musée archéologique national, le plus important au monde pour la civilisation nuragique et riche aussi de collections phéniciennes on note l'amphithéatre romain, du II ème siècle; la basilique de S. Saturnino, la plus antique église de la Sardaigne existante, fondée au V ème siècle et réaménagée à l'age romain; le quartier fortifié du château, qui jusqu'à la seconde guerre mondiale, fut la résidence des nobles.

Les quartiers de Stampace, Marina et Villanova sont à visiter également. Le premier était le quartier des bourgeois et des marchands,le second était le quartier des pecheurs et marins, le troisième celui des pasteurs et des paysans. Cagliari ( antiquement Karalis, en sarde Casteddu ), le nom de Cagliari est d'origine et de signification incertaine, peut etre comparable à la racine méditerranéenne carra, pietra. La ville était habitée jusqu'à la fin de l'ère Nuragique par des tribus sardes ( 2000 a.c ) Les phéniciens, qui colonisèrent la Sardaigne bien avant la fondation de Rome, s'établirent à l'embouchure de l'étang de Santa Gilla.

Passée aux Cartaginesi au V ème siècle, la ville connait un rapide développement, témoignant d0ailleurs des nécropoles de Tuvixeddu et Bonaria : celles – ci furent les extremes de l'expansion urbaine de ces siècles, qui vécurent l'abandon des habitations nuragiques sur les collines pour se concentrer le long de la cote du pays, qui prit un caractère typiquement méditerranéen. Le centre ville de Cagliari fortifié était dans le site aujourd'hui occupé du quartier de la Marina, accollé à la zone sacrée dans l'actuelle zone de Stampace, et fermé entre les deux quartiers portuaires des zones de Sant' Avendrace et de Bonaria, Si vous aimez la musique lyrique ou classique , nous vous rappellons que le théatre lyrique de Cagliari a une saison de concerts des meilleures d'Italie, Pour les hotes qui n'aiment pas uniquement la culture, nous vous informons : Cagliari est une ville très animée la nuit, vous pouvez trouver de nombreux pubs, restaurants, auberges, bars ambiance, etc... A ce sujet nous vous rappelons que le quartier de la Marina ( devant le Port ), où vous pourrez gouter les spécialités typiques cagliaritaines et savourer une sorte d'animation nocturne, Ne perdez pas votre verre du haut du Bastione, situé sur le mur du château offre une vue à vous couper le souffle et possède 2 bars branchés avec de continuels évènements mondains.

En été un saut aux kiosques de la plage du Poetto vous permettra d'écouter de nombreux groupes de musique avec des rythmes variés et d'observer la jeunesse locale. Cagliari sait etre vivante et paresseuse à la fois, prenez le rythme et vous ne vous en repentirez pas. La ville est à la dimension de l'Homme : ni une métropole suffocante, ni une ville de province, observez la bien, elle peut etre une découverte continue, chaque pierre, chaque batiment cache un secret... tout est dans la découverte.

QUARTU SANT'ELENA

Quartu est une des commune plus vaste de la Sardaigne, le territoire va de la montagne à la mer et le paysage naturel apparait très varié. Son long littoral ( 26 kilomètres de cotes ) et ses plages de sable fin ( Poetto, Capitana ), s'alternent de tronçons rocheux et rudes ( Terra Mala, Is Mortorius, Cala Regina ).

Sur le versant montagneux le panorama change radicalement, les pieds des montagnes de Sette Fratelli sont recouvertes de bois, habitat naturel de sources naturelles, biches, sangliers et faucons. Les Sette Fratelli sont un massif de granite où le temps et le vent ont créé de vrais et propres sculptures de roche singulière.

La cime la plus haute, Punta S Serpeddi, atteind 1069 mètres. Le lagon de Molentargius, dans la périphérie ouest de la ville, constitue une des zones humide des plus importante d'Europe, en effet cette zone habite une faune particulièrement variée et riche. Les magnifiques flamants - roses ont choisi de vivre et de se reproduire au coeur de ce paradis.

Dans la zone cotière se trouvent plusieurs points d'intérets culturels parmi lesquels à titre d'exemple :

Nuraghi

Un des grands intéret historique est le Nuraghi Jana dans la zone de Mortorius. Il s'agit d'une forteresse qui domine le promontoire et est composé de trois tours, unies d'une tour centrale ( trilobato ); dans les alentours très proches se trouve un puit sacré et , à la base du promontoire, deux tours de garde. Des études récentes font apparaitre comme un vrai Port Nuragique aménagé avec la possibilité d'accoster malgré différents vents. Jusqu'à la domination “Janna” ou “Porta” en langue Sarde, il semble de pouvoir rendre encore plus plausible cette thèse.Le complexe des Nuraghi a été bouleversé par l'utilisation d'une petite forteresse de défense durant la seconde guerre mondiale; mais ce fait peut largement démontrer la bonne localisation à des fins stratégiques de la Shardana fin 1500 / 2000 avant Jésus Christ.

Aux proches alentours se trouve le Village Nuragique de Mari Pintau et une ample chaine de Nuraghi cotiers plaçés en postition dominante. La présence d'une grande quantité de Nuraghi le long de la cote, valorise la thèse plus actuelle écrite dans le récent essai “Le Colonne d'Ercole” de Sergio Frau.

Torri Costiere

Toute la cote entre Cagliari et Villasimius possède des tours à chaque promontoire sur la mer et dans tout les points possibles d'accostage. Il s'agit d'un système défensif Catalan – Aragonèse datant de la seconde moitié de 1500, probablement réalisé sur un précédent système défensif d'époque Judicielle. De tels édifices de caractères militaires ont été édifié pour mieux résister aux tentatives d'invasions Arabes qui frappèrent la Sardaigne de l'année 1000 jusqu'à 1700 environ. Les tours sont positionnées de manière visible et permettent, grace à des signaux optiques, une alarme immédiate à la vue d'embarcation ennemie. L'alarme générait la préparation de la milice sarde et l'intervention dans les zones de débarquement.

Il s'agissait d'un système surement efficace qui permit à la Sardaigne d'éviter l'invasion Arabe, qui caractérisa quasiment toutes les iles de la Méditerranée. Une curiosité historique concerne le fait que de nombreuses tours Aragonéses furent construites sur des restes de tours Nuragique déjà existantes.